Lille, un champion de France... logique

Les Nordistes déjà vainqueurs de la Coupe de France en finale face au Paris SG la semaine dernière, sont venus chercher au Parc des Princes leur premier titre depuis 1954, après avoir signé un match nul 2-2.

Dans le même temps, Marseille le champion en titre, n’a pu faire mieux que match nul 2-2 lui aussi au Vélodrome face à Valenciennes alors que Lyon a signé un piètre 0-0 sur sa pelouse de Gerland face à Caen.

“Mon groupe est fantastique”, a déclaré Rudy Garcia, l’entraîneur des nouveaux champions de France.

Dotée d’une attaque de feu avec Moussa Sow, le meilleur réalisateur de la saison (22 buts) et l’Ivoirien Gervinho, possédant avec Eden Hazard le meilleur créateur de la compétition et avec son capitaine Rio Mavuba l’un des meilleurs récupérateurs, dotée d’une charnière centrale intraitable formée par le duo Adil Rami et Aurélien Chedjou, et rassurée par Mickaël Landreau venu apporter son assurance et son expérience dans les buts, la formation lilloise, a dominé le championnat par sa qualité technique et tactique.

Ce troisième sacre de Lille après ses succès en 1946 et 1954 assure aux Nordistes une présence en Ligue des champions la saison prochaine, comme Marseille désormais certain de finir à la deuxième place.

Le troisième strapontin pour l’épreuve reine des coupes européennes se jouera entre Lyon et le Paris SG dimanche prochain lors de la 38e et dernière journée. Les hommes de Claude Puel possèdent deux points d’avance sur ceux d’Antoine Kombouaré, mais tout reste possible. Lyon qui vise une 12e participation consécutive en Ligue des champions, a confirmé face à Caen son extrême inconstance, mais le Paris SG ne semble pas mieux loti mentalement.

La rencontre Monaco - Lyon sera un sommet de l’angoisse dimanche, puisque la formation princière, première relégable, devra absolument gagner alors que les septuples champions de France ne devront pas perdre. Le PSG jouera lui à Saint-Etienne assuré de son maintien.

Si Lens et Arles-Avignon sont déjà condamnés à la descente, la troisième place pour la Ligue 2 concerne encore près d’une dizaine d’équipes, puisque deux points seulement séparent Auxerre 12e du classement de Monaco 18e. Brest a repris espoir en dominant Auxerre 1-0 à l’Abbé-Deschamps, Nancy s’est éloigné de la zone rouge en s’imposant 2-0 à Rennes, Nice a dominé Lorient 2-0 et Toulouse a battu Bordeaux sur le même score. Montpellier a redonné espoir à Monaco en s’inclinant 1-0 à la Mosson. Caen malgré son nul à Lyon reste un candidat à la relégation.

Sochaux dont le jeu souvent flamboyant tout au long de la saison est à rapprocher du spectacle de qualité présenté par les Lillois depuis août dernier, a dominé Saint-Etienne 2-1 pour s’assurer une place en Ligue Europa. Rennes qui visait mieux il y a encore quelques semaines, devra se contenter d’une participation dans la moins cotée des coupes européennes.