Igor Chelechko et Nathalia Otto sont probablement les deux victimes belges de l’attentat de Nice

« En ce moment, nous craignons malheureusement le décès à Nice d’un compatriote d’origine russe et d’une femme kazakhe résidant en Belgique ». Tel est le message que Didier Reynders (MR) a posté sur son compte Twitter, ce vendredi en fin d’après-midi.

« Nous sommes dans une situation un peu particulière », nous confirmait de vive voix quelques minutes plus tard le ministre des Affaires étrangères, en déplacement officiel en Mongolie. « Les autorités françaises veulent être sûres à 100 % avant d’annoncer quoi que ce soit. Selon les indications dont elles nous ont fait part, il n’y aurait pas de victime de nationalité belge, à l’exception très probable d’un Belge d’origine russe résidant à Anvers. »

« Nous avons immédiatement pris contact avec ses proches pour les en informer, même si nous n’avons pas encore reçu de confirmation officielle de la part du Procureur de Paris. En attendant, nous avons proposé une aide du département à la famille, notamment si elle souhaite se rendre sur place à Nice. »

« En parallèle, il est tout aussi probable qu’une femme de nationalité kazakhe mais domiciliée à Braeschaat, près d’Anvers également, soit elle aussi décédée. Un membre de sa famille a décidé de se rendre là-bas. Tout concorde mais, comme pour la personne précédente, la chose est pratiquement confirmée, mais pas à 100 % au moment où je vous parle. »

Une centaine de vérifications

M. Reynders s’est par contre refusé à nous dévoiler l’identité de ces deux personnes. À bonne source, nous avons toutefois appris en début de soirée que le Belge d’origine russe se nommerait Igor Chelechko, et que la femme kazakhe serait Mme Nathalia Otto.

« Ce bilan est encore provisoire et nous n’avons pas d’indications laissant craindre de victimes supplémentaires même si on ne peut rien exclure », s’est contenté de nous dire le ministre des Affaires étrangères.

Il a décidé de laisser le centre de crise de son département ouvert. « On y a reçu beaucoup d’appels de gens inquiets d’être sans nouvelles de leurs proches présents dans la région. Nous avons procédé à une centaine de vérifications, et les personnes ont fort heureusement été retrouvées saines et sauves ».

Christian Carpentier