Un enseignant de Woluwe reconnaît des faits de moeurs avec des mineurs

C’est ce qu’indiquent vendredi les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.

L’enquête à l’encontre de cet enseignant a démarré à la suite d’une plainte de plusieurs parents d’élèves de l’école Joli-Bois à Woluwe-Saint-Pierre. Les parents d’une fille, qui était dans la classe de Bernard C., s’étaient demandé pourquoi leur enfant avait soudainement de mauvais résultats scolaires alors qu’elle en avait jusqu’alors d’excellents.

Ils ont appris que le professeur de leur enfant était particulièrement sévère et que ses élèves étaient vite sanctionnés. Il est également apparu que la jeune fille n’était pas la seule à être harcelée par le professeur.

L’affaire a soudainement pris une autre tournure quand des élèves ont raconté aux enquêteurs que Bernard C. avait les mains baladeuses quand il marchait dans les couloirs entre les élèves. L’examen des connexions internet du professeur a également révélé qu’il avait eu des contacts en ligne avec de jeunes garçons mineurs, avec lesquels il a eu des relations sexuelles.

L’enseignant a reconnu les faits mais indiqué que les victimes étaient consentantes. Mais comme elles avaient moins de 16 ans, il n’est pas question de consentement.