Les propos du chef de la zone de police Hesbaye vexent la bourgmestre de Verviers: «Il donne l’impression qu’on est à Bagdad»

Alors que la zone de police Vesdre est sur tous les fronts pour gérer le radicalisme et les menaces à Verviers, la zone de police Hesbaye annonce la fermeture de ses maisons de police, parce qu’elles ne sont pas pourvues de sas d’entrée, contrairement à l’hôtel de police. Les explications du chef de corps de la zone sur RTL-TVi sont plutôt surprenantes, puisqu’il justifie cette mesure uniquement par le fait que Verviers n’est pas loin !

«  C’est une zone relativement calme. Il n’y a pas de problème de radicalisme bien précis ici. Mais il faut savoir que Verviers n’est pas loin non plus. On est à l’abri de rien. »

De quoi faire bondir à Verviers. « En entendant ça, j’ai failli avaler de travers », réagit la bourgmestre Muriel Targnion. « Il donne l’impression qu’on est à Bagdad ! Je crois que je vais l’inviter, comme beaucoup d’autres gens, à visiter Verviers qui reste une ville agréable. »