Michelle Martin veut se rendre de temps en temps dans un couvent de Namur

Le mois dernier, elle avait obtenu une libération conditionnelle, lui permettant d’aller s’installer dans un couvent français. Toutefois, la France avait refusé d’accueillir l’ex-femme de Marc Dutroux.

Aujourd’hui, Michelle Martin, dont les avocats ont revu le dossier, demandera à pouvoir bénéficier de quelques heures de sortie dans un couvent namurois. Elle estime qu’il s’agit d’une condition à sa réinsertion sociale.