Charleroi: «Je n’avais qu’un seul client» assure Samir, arrêté début août pour trafic de cocaïne

Dépanne ou pas, pour le code pénal, c’est kif-kif pareil, comme l’a rappelé le substitut François Potvin : «  Il a 36 ans, il est passé par l’Autriche, l’Espagne, la Turquie et la France avant d’arriver en Belgique voici 6 mois. Sans papiers. Il s’est rapidement arrangé pour rencontrer une dame et se mettre en ménage avec elle, qui est mère de 5 enfants, histoire d’avoir un point de chute à Charleroi. Et il vend de la drogue… » C’est évidemment une peine de prison ferme qui a été requise à l’encontre de Samir. Les dealers, avec toutes les nuisances qu’ils engendrent, restent l’un des fléaux majeurs du centre-ville malgré les efforts de la Ville et de la police pour les éradiquer.

À la défense, Me Lucie Vanardois a plaidé la clémence pour son client : « Il veut arrêter les bêtises et entreprendre des démarches pour régulariser sa situation… ». Celui-ci sera fixé sur son sort judiciaire le 15 septembre.