Aad De Mos: "Le Standard est un parti politique et un cimetière pour entraîneurs"

« Le Standard n’est pas un club de foot mais bien un parti politique et un cimetière pour entraîneurs. »

C’est en ces termes assez peu diplomatiques que l’entraîneur néerlandais Aad De Mos, spectateur attentif de la compétition belge en ses qualités de consultant pour la chaîne flamande VTM, a réagi au licenciement de Yannick Ferrera.

Le désormais ancien entraîneur des Rouches, remplacé par le Serbe Aleksandar Jankovic, est en effet le neuvième coach viré depuis le départ de Laszlo Bölöni, en février 2010.

Il « succède » ainsi, dans ce palmarès peu glorieux, à Slavo Muslin, José Riga, Ivan Vukomanovic, Guy Luzon, Mircea Rednic, Ron Jans, José Riga (une première fois) et le regretté Dominique D’Onofrio, qui avait pris le relais du coach roumain en 2010.