Tournai-Mouscron: un coach pour mieux ranger sa maison

«  Payer quelqu’un pour ranger sa propre maison ? La bonne blague ! » : cette réflexion, Marie Fréteur l’entend souvent. Elle la balaye tout aussi souvent d’un revers de la main : « Nos grands-mères n’auraient jamais imaginé ne pas s’occuper de leur ménage elles-mêmes… et aujourd’hui, combien d’entre nous font appel aux ALE pour nettoyer la maison ? », rétorque-t-elle. « Les mentalités changent, les choses évoluent… et le home organising (NDLR : coaching en rangement ou désencombrement selon le terme consacré) entre de plus en plus dans les mœurs… ».

Marie, devenue coach pour la région de Tournai-Mouscron-Mons a, elle-même, eu recours aux services d’une experte pour mettre un peu d’ordre chez elle : «  Les gens n’imaginent pas à quel point cela peut changer la vie ! », assure la Tournaisienne. « Avant, lorsque je recevais des gens le samedi, c’était le branle-bas de combat pour tout ranger. Maintenant, je peux me consacrer à la préparation du repas. Cela donne un autre sens à la vie, avec moins de tensions, un esprit plus léger, une meilleure organisation au quotidien, dans tous les domaines ».

Désormais, formée auprès d’Elodie Wéry, spécialiste du désencombrement, Marie prodigue ses propres conseils à celles qui la sollicitent. « On propose des séances collectives, façon Tupperwaere, chez une hôtesse qui invite ses amies… », précise la coach tournaisienne. « Pour certains, cela suffit, c’est juste le petit déclic qui manquait pour s’y mettre ».

Toutefois, d’autres formules permettent d’aller plus loin dans la démarche, notamment en accueillant le coach à domicile. « La première séance, individuelle, dure deux heures… à l’issue de la visite de l’habitation, on envoie un compte rendu détaillé », précise Marie. « À nouveau, pour certains, cela suffit à provoquer le déclic ». Pour les autres, le coach peut aussi participer activement au désencombrement, c’est l’étape suivante. « L’accompagnement, c’est la clé. Cela permet de se poser les bonnes questions, de se détacher de tous ces objets inutiles qui nous encombrent et qu’on se contente de déplacer encore et encore. Souvent, les gens rangent mais n’éliminent pas ».

Le coach met alors en place de nouvelles bonnes habitudes. « Et j’ai déjà assisté à des choses incroyables : un grenier vidé en quelques heures, alors que seuls, les gens auraient sans doute pris plusieurs semaines pour y parvenir. Une de mes amies m’a avoué avoir récupéré une pièce de vie, transformée en bureau, alors qu’avant elle servait de local fourre-tout », témoigne Marie.

L’élimination, c’est la première clé. La seconde, c’est la fonctionnalité des armoires et des pièces. La troisième, c’est d’aller jusqu’au bout. « Les gens ont rarement eu autant envie d’être chez eux, surtout parce qu’ils ont une vie professionnelle et sociale chargée, des loisirs, des activités à gogo. Le rapport à la maison a changé… et un environnement organisé, cela change la vie », assure la coach. Elle a déjà assisté à cette métamorphose : « J’ai la chance d’avoir des retours exceptionnels, des gens qui se disent heureux, qui retrouvent une vie de famille apaisée, qui récupèrent du temps pour faire des choses bien plus intéressantes que de ranger. C’est un bonheur ».

Sarah Courcelle

Plus d’infos sur le site http://www.elodiewery.be-Marie est joignable via marief@elodiewery.be ou 0498/11.85.54.