Anderlecht: une élève sanctionnée pour avoir prononcé «allahu akhbar» dans la cour de récré

Selon des proches de la famille, la jeune fille de 12 ans n’aurait pas crié ces mots, mais les aurait simplement prononcés lors d’une conversation privée. Ils s’étonnent donc de l’ampleur de la sanction.

La commune d’Anderlecht défend toutefois sa direction. « La direction a mis un mot dans le journal de classe de l’élève à l’adresse des parents et elle s’est vue retirer des points d’éducation. Ce mot était tout à fait posé. Il n’y a pas de quoi en faire un incident planétaire », estime-t-il. « Le règlement prévoit que l’on ne peut pas tenir de propos philosophiques, religieux ou politiques dans l’enceinte de l’école, en dehors des cours de religion bien entendu. La réponse de la direction est donc logique. »