Mireille Gram, qui avait tenté d’égorger ses jumelles voici un an, aperçue... en train de faire du lèche-vitrines dans les rues de Knokke

L’affaire avait fait grand bruit à la fin du mois de septembre de l’année 2015 : Mireille Gram, héritière de l’empire Kipling, avait tenté d’égorger ses jumelles, alors âgées de 14 ans, alors que celles-ci dormaient à l’étage de la demeure familiale de Schoten en province d’Anvers… Les faits avaient eu lieu alors qu’elle et son mari venaient d’entamer une procédure de divorce.

Un an plus tard, nos confrères flamands du Het Laatste Nieuws ont retrouvé la trace de cette dame de 50 ans, internée depuis les faits en hôpital psychiatrique. Ce week-end, dimanche précisément, Mireille Gram a en effet été aperçue du côté de Knokke, occupée à faire du lèche-vitrines.

Renseignements pris, nos collègues ont ainsi pu obtenir l’information selon laquelle Mireille Gram a bénéficié d’un « congé » l’espace d’un week-end.

« Nous étions au courant de cette sortie », a réagi son ex-mari, contacté par la rédaction. « Pour mes filles, cela a été un choc et le souvenir d’une terreur incroyable. Il lui est toujours interdit de s’approcher d’elles, mais pour le même prix, elle aurait pu se retrouver devant notre porte… En réalité, nous n’avons aucune idée de l’état d’avancement du dossier. Sera-t-elle jugée ? On ne sait pas. »

Une question à laquelle la justice apportera bientôt une réponse, la chambre des mises en accusation d’Anvers devant bientôt se pencher sur ce cas, jugeant de la nécessité, ou non, de l’ouverture d’une enquête complémentaire…