Un Mouscronnois de 31 ans se tue sur la A17: le blessé du SUV aurait menti, il serait responsable de l’accident!

La victime avait 31 ans et était originaire de Mouscron. L’homme était employé au ministère de la Défense. Le conducteur de l’autre véhicule, originaire de Flandre s’en sort blessé. Il a donné une première version des faits qui a induit en erreur la police, le parquet et la presse en cascade. Il avait 1,5 g par litre de sang.

« Nous avons tous été induits en erreur par le survivant de l’accident », nous a certifié outré dans l’après-midi Frédéric Bariseau, substitut du procureur du Roi à Tournai. Deux témoins ont corroboré une autre version des faits. Le SUV Mercedes, qui roulait dans le sens Tournai-Mouscron, aurait fait demi-tour sur l’autoroute, créant ainsi l’accident avec la Skoda qui n’a pas pu l’éviter.

La victime est un homme, un habitant de Mouscron, âgé de 31 ans. L’accident s’est produit à 2h du matin, le long de l’autoroute A17. Le véhicule 4x4 qui roulait dans le sens Tournai-Mouscron-Courtrai a été percuté par la skoda, qui n’a pas pu l’éviter à hauteur de Néchin en direction de Bruges

Le choc frontal a été épouvantable. À l’arrivée des urgentistes, le conducteur de la Skoda était déjà décédé. Vu la structure de son véhicule, le chauffeur du 4x4 n’a été que légèrement blessé.

Les services de secours de Mouscron et d’Estaimpuis sont intervenus avec un véhicule de désincarcération, deux balisages, une autopompe et un véhicule de commandement. Les secouristes sont restés sur place jusqu’à 05h00 du matin. Le constat de l’accident a été opéré par la police spéciale des autoroutes.