"L’Union Européenne enterre la démocratie": manifestation contre le Ceta à Bruxelles, 16 interpellations

«L’objectif de notre sit-in est de perturber la signature de l’accord de libre échange avec le Canada en s’invitant autour de la table afin de porter la voix de tous les citoyens, européens et canadiens, opposés au CETA, dont l’avis est bafoué par la Commission européenne. Ce traité est unilatéral, voulu et négocié pour les multinationales. Même sous sa forme amendée, il ne comporte aucun mécanisme de sanction à l’encontre des multinationales, qui n’ont donc que des droits et aucun devoir», a indiqué Camille, porte-parole du collectif ’CETAssis pieds sous-terre’ à l’origine de l’action et qui, pour sa part, évalue le nombre de participants à 150.

«La population civile ne veut pas du CETA qui n’a jamais figuré dans aucun programme politique. L’organisation en 48 heures de sommet UE-Canada pour signer le traité amendé sans même revenir vers la société civile, montre à quel point l’UE veut en forcer à tout prix la signature et enterre la démocratie. Pour notre part, il est hors de question que le CETA serve de socle de base à la négociation d’autre traités», a-t-il conclu.