Un Belge victime d’un gang de prostituées aux Philippines

Lorsqu’il s’est réveillé, vers minuit, la charmeuse avait disparu avec son ordinateur portable, estimé à 2.000 €, son téléphone portable et 1.500 pesos (25€) en liquide.

Il a déposé plainte auprès des autorités policières locales qui ont ouvert une enquête.

Il ressort qu’il aurait été victime d’une fille membre d’une bande appelée “ Ativan Gang ”.

Le modus operandi de cette bande est très simple: elles attirent leurs clients et proposent à celui-ci une consommation dans laquelle elles versent un somnifère, de l’Ativan, d’où le nom donné par la police à cette bande. Le client tombe rapidement dans les bras de Morphée. À son réveil, il a été dépouillé de ses valeurs.