Explosions contrôlées au «labo nano» de Colfontaine (vidéo)

Le « labo nano » de l’ISSeP (institut scientifique de service public) à Colfontaine a été inauguré ce vendredi, en présence du ministre Carlo Di Antonio. Il permettra de tester la dangerosité des nanoparticules (mesurant moins de 100 nanomètres, autrement dit : moins d’un dix-millième de millimètre) et des nanomatériaux et en particulier, leur inflammabilité et leur explosivité.

Tiécoura Sinaba en est le responsable. Il explique dans LA PROVINCE quels risques peuvent présenter ces particules infiniment petites désormais présentes partout dans notre environnement, et comment elles seront testées à Colfontaine.

A lire aussi dans notre nouvelle édition numérique ; cliquez ici :