Chimay: l’église de Vaulx est à vendre 100.000 €

L’entretien des églises n’en finit pas de plomber les finances communales. À Chimay, les autorités ont décidé, avec l’accord de l’Évêché, de se séparer d’une des quinze églises : celle de Vaulx.

« Cette église, comme lieu du culte, a été décrétée dangereuse voici plusieurs années ; le clocher est en voie de chute », a rappelé Françoise Fassiaux (PS), la bourgmestre lors du conseil communal de mercredi. « Les églises sont des bâtiments ultra-importants, et pas seulement pour les catholiques, mais on ne pourra pas les sauver tous. »

En clair, le fruit de la vente de l’église de Vaulx, dont la mise à prix débute à 100.000 € et qui est d’ores et déjà désacralisée, doit servir à entretenir les autres lieux du culte.

Dans la réalité, ce ne sera pas réellement le cas, parce que la Commune a convenu avec l’Évêché de replacer les cloches de l’église de Vaulx dans une chapelle voisine. Un transfert qui nécessitera d’importants travaux à ladite chapelle.

>Retrouvez plus détails, notamment la réaction de l’opposition, dans La Nouvelle Gazette Sambre et Meuse de ce vendredi 2 décembre 2016.