F1: un Grand Prix de Belgique en alternance avec la France?

C’est du moins en ce sens qu’André Maes, directeur de la société Spa Grand Prix, a reçu des responsables français, désireux de faire revivre leur Grand Prix de France, disparu du paysage de la F1 depuis 2008.

J’ai été sollicité à ce sujet en début d’année par des responsables français ”, a confirmé André Maes au journal JDD (Journal du Dimanche). “ Cela peut m’intéresser, j’attends des nouvelles ”, a-t-il ajouté tout en taisant l’identité de son interlocuteur hexagonal, qui serait un envoyé spécial du gouvernement, croit savoir le JDD.

La Belgique et son épreuve de Spa-Francorchamps dispose d’un accord pour figurer au calendrier jusque fin 2012, alors que le Britannique Bernie Ecclestone, grand argentier de la F1, n’a jamais caché son désir d’ouverture vers d’autres contrées pour organiser ses épreuves. Les équipes de F1 ne voulant pas d’un championnat comptant plus de 20 circuits, les places seront donc chères dès 2013, raison pour laquelle la Belgique devra rester vigilante.

En 2009, les responsables spadois avaient déjà évoqué une piste pour la possibilité d’une alternance entre Spa-Francorchamps et le Nürburgring.