La décision de la Commission des litiges d’appel concernant Malines - Standard est connue: pas de huis clos pour les Rouches

C’est ce mardi qu’était attendue la décision de la Commission des Litiges d’appel dans l’affaire Malines-Standard. Le parquet avait demandé que la sanction initiale soit confirmée, à savoir un match à huis clos (et non 2, puisque le 2e, avec sursis, a sauté pour les incidents à Charleroi) et une amende de 5.000 euros.

Le club liégeois s’était défendu vendredi, contestant la procédure et précisant que les incidents n’avaient pas eu de conséquences sur le match. Le club trouvait en plus la sanction disproportionnée et a jugé ces poursuites «  absurdes », selon son directeur juridique Pierre Locht.

Finalement, comme dans l’affaire Mbenza, on efface tout : il n’y a pas de huis clos supplémentaire pour les Rouches !