Thaïlande: 30 morts dans le Sud inondé et inaccessible par voie terrestre

Ces précipitations, les plus importantes depuis 30 ans d’après le chef de la junte au pouvoir, touchent des régions très fréquentées par les étrangers, en pleine saison touristique.

Elles sont particulièrement inhabituelles à cette période de l’année plutôt marquée à partir de novembre par un temps sec et doux.

«Deux ponts se sont écroulés sur l’autoroute n°4. Après l’effondrement, nous avons dû stopper la circulation» à environ quatre heures de route au sud de Bangkok, a expliqué le porte-parole du réseaux autoroutier thaïlandais.

«Les fondations des ponts ont été détruites par les inondations», a-t-il ajouté.

Quant à la circulation ferroviaire, elle est également coupée dans cette région, où par endroits les rails ont été arrachées par les flots.

D’après un nouveau bilan après plus d’une semaine de pluies torrentielles, vingt-cinq personnes ont été tuées par les inondations et deux sont portées disparues, a indiqué mardi le ministère de l’Intérieur.

Au total, onze provinces du sud sont touchées, plus d’un million de personnes affectées et plus 360.000 maisons sous les eaux.

Le gouvernement a déployé des soldats pour distribuer de la nourriture aux habitants et évacuer certaines zones. De nouvelles précipitations étaient prévues pour mardi avant une amélioration mercredi.

Cette région est très dépendante du tourisme et de l’agriculture, notamment de la production de caoutchouc, de fruits et d’huile de palme.

C’est le deuxième épisode d’inondations en quelques semaines et à chaque fois des zones touristiques comme la ville de Krabi et l’île de Koh Samui sont touchées. En décembre, plus de 35 personnes avaient péri.