Le nouveau bourgmestre de Ganshoren est Robert Genard (MR) (Vidéo)

Candidat sur la liste MR en 2012, Robert Genard avait obtenu 236 voix de préférence. Il avait été pressenti pour devenir échevin en 2012. Mais lors du vote au conseil communal d’installation en décembre 2012, il n’avait pas obtenu la majorité des voix et était donc resté sur le banc de touche comme conseiller communal.

Alors qu’on s’attendait à un match entre Michèle Carthé (première échevine socialiste) et Jean-Paul Van Laethem, jusqu’à présent bourgmestre faisant fonction et indépendant sur la liste de Carthé, c’est finalement un libéral qui portera l’écharpe mayorale. En effet, la difficulté pour Michèle Carthé et Jean-Paul Van Laethem étaient d’obtenir la double majorité. D’une part celle de la liste sur laquelle ils s’étaient présentés et d’autre part celle du conseil communal.

C’est également une nouvelle majorité qui se forme à Ganshoren avec une alliance MR-ProGranshoren. En effet, Jean-Paul Van Laethem, Maurizio Petrini et Emir Akin, tous les trois indépendants sur la liste de Carthé rejoignent le cdH et donc la liste de ProGanshoren.

Comme la majorité LB -MR, formée en début de législature, la nouvelle sera forte de 17 sièges sur 27.

L’accord présenté lundi jette également les bases d’un travail « à très long terme », soit en vue de la prochaine législature, sous réserve des résultats du prochain scrutin, ont annoncé ses chefs de file.

En cas de maintien d’une majorité arithmétique et du rapport de force actuel entre les composantes de la nouvelle majorité, si le nombre de voix de préférence le permet, Pierre Kompany (cdH) est pressenti pour devenir bourgmestre durant la première moitié de la prochaine législature. Jean-Paul Van Laethem pourrait assurer la seconde moitié.

« Ce n’est pas une grande surprise. J’avais lancé un appel à la majorité telle qu’on la connaissait jusqu’à ce matin pour terminer la législature dans le respect des électeurs et des résultats de 2012. Je reste première échevine et je vais continuer de travailler dans l’intérêt de la population. Même si j’avoue être inquiète », a souligné Michèle Carthé.