La police fédérale belge fait du cinéma

C’est ce que nous apprend La Dernière Heure, citant une réponse de la ministre de l’Intérieur Annemie Turtelboom à une question parlementaire.

Les missions de la police ont été très variées. Cela allait “ du simple conseil technique visant à crédibiliser certaines scènes, à la demande de participation à des tournages, en passant par le prêt de matériel ou de tenues de policier ”, a expliqué la ministre.

En trois ans la police fédérale a été sollicitée pour 99 projets et près de 57 % des demandes ont été refusées.

La police fédérale ne retire presque aucun bénéfice financier de ces participations mais selon la ministre l’investissement est minime “ par rapport au bénéfice que la police fédérale peut en tirer en matière d’image auprès de la population ”.