Stéphane Pauwels rejoint RTL, qui faisait pourtant des "émissions de m..."

”Nous sommes effectivement très heureux d’accueillir Stéphane au sein de RTL. confie Freddy Tacheny. Il s’agit d’une personnalité dont la popularité et la chaleur correspondent tout à fait aux valeurs de nos différents medias. Par ailleurs, Stéphane aura pour mission de développer, avec les équipes de RTL, des projets innovants dépassant le cadre du sport, et qui trouveront leur place sur l’ensemble de nos medias. ”

Le présentateur souhaite pouvoir de cette manière élargir ses horizons en abordant d’autres domaines que le sport. ”Je suis très enthousiaste à l’idée de pouvoir, grâce à RTL, élargir la palette de mes ambitions professionnelles, puisque, tant au niveau du contenu, qu’au niveau des médias, je vais pouvoir développer une série de nouveaux projets. Ceux-ci me permettront de travailler dans d’autres domaines que mon domaine de prédilection, le sport, et sur l’ensemble des medias disponibles, ce qui me réjouit fortement! ”

Stéphane Pauwels était consultant de la RTBF pour l'émission "Studio 1 La Tribune". Il a également animé des émissions pour la télévision publique, comme le "Journal des Francos" ou "Sans Chichis" et en radio, sur Vivacité, notamment "Complètement Foot". Stéphane Pauwels est également recruteur pour le club de football français de Valenciennes.

La question de son avenir sur la RTBF avait été posée après le "clash" qui l'a opposé en mai dernier à Benoît Thans, un autre chroniqueur, lors d'une émission "Studio 1 La Tribune".

La réaction de la RTBF: "Le marketing de la RTBF: M6 pour ses programmes, la RTBF pour ses visages"

A la RTBF, on parle d'un "profond mépris à l'égard de ceux qui lui ont permis de se construire aux cours des dernières années".

Selon la RTBF, M. Pauwels était pourtant en discussion avec les directions de la radio et de la télévision publiques "sur la base de propositions concrètes et élargies de collaboration" qui auraient permis au
chroniqueur de travailler "avec la liberté et la créativité que la RTBF est à même de garantir sur ses antennes
".

L'entreprise publique égratigne au passage son concurrent RTL dans son communiqué, affirmant que cette attitude "est également révélatrice de la démarche d'un opérateur privé étranger". "Celui-ci affiche
en effet clairement ses ambitions à travers un marketing simple: M6 pour ses programmes, la RTBF pour ses visages
", écrit-elle.

Pauwels avait choqué les gens de RTL en septembre dernier

Sur le plateau de Studio 1, Pauwels avait déclaré en septembre dernier: "RTL fait des émissions de m...." Colère de Luc Maton, un des journalistes de la chaîne privée: "Je suis indigné par ces propos désobligeants et vulgaires envers la concurrence. Il faut un minimum de respect! À titre personnel, je m'en suis ouvert à Michel Lecomte, qui m'a présenté ses excuses. Fort bien. En attendant, ça ne fait pas avancer le football belge. Nous, on ne s'abaisserait jamais à ça. Et dans les émissions du genre où il y a des chroniqueurs en France, par exemple "Les Spécialistes'sur Canal+", des termes pareils ne sont jamais employés"."