Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier: "On savait que l’issue allait être favorable"

On va très très très bien ”, a déclaré Stéphane Taponier lors d’une conférence de presse organisée sur le tarmac de l’aéroport militaire de Villacoublay. “ On a bien tenu le coup. On savait que l’issue allait être favorable ”, a confié le caméraman de France-3. “ On représentait quelque chose d’important pour eux ”, a-t-il dit à propos des talibans. “ Et jamais on n’a été menacés, pas maltraités, c’est surtout les conditions de vie qui ont été très très difficiles ”.

On n’a pas été frappés, on n’a pas été attachés ”, a confirmé Hervé Ghesquière. Mais la nourriture, celle des montagnes afghanes, était toujours la même. Et les otages ne pouvaient sortir de la pièce où ils étaient retenus que deux fois par jour, pour aller aux toilettes, le matin et le soir, a-t-il raconté.

Il fallait être super-solide ”, a commenté le reporter, en expliquant comment les deux collègues avaient lutté contre l’ennui et le découragement. “ Il fallait bien structurer son temps ”.

Ils ont fait de la culture physique: “ Faire de l’exercice, même dans une pièce qui fait 10m2, c’est évacuer du stress ”, a souligné Hervé Ghesquière, précisant qu’il s’y était adonné trois quarts d’heure par jour, contre plusieurs heures quotidiennes pour son collègue Stéphane.

Hervé Ghesquière a aussi beaucoup écrit pendant sa détention. Mais comme les ravisseurs voulaient qu’aucun document ne sorte, “ ils m’ont tout piqué: 500 feuillets! ” a-t-il déploré, en employant le terme utilisé par les journalistes pour mesurer la longueur de leurs articles.

Séparés au bout de trois mois, les deux reporters ont reçu des talibans une radio chacun. Stéphane Taponier, qui réussissait à capter Radio France Internationale (RFI), station qui diffusait des messages de soutien, a confié que “ ces nouvelles, ça nous faisait chaud au cœur ”.

A leur descente d’avion, ils ont été accueillis par quelques proches et par le président Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni. Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé était présent, ainsi que celui de la Défense Gérard Longuet.