DSK: les scénarios possibles de l’audience de 17h30 (LIVE)

Me Denis Chemla, avocat aux barreaux de Paris et de New York, répond aux questions de l’AP

>Scénario 1: abandon immédiat des poursuites par le procureur

Si le procureur n’est pas suffisamment sûr de son témoin, il abandonnera les poursuites. Il y trop d’enjeux."

> Scénario 2: la qualification de l'inculpation passe de "crime sexuel" à "simple délit", comme "la séquestration" 

"Le procureur peut essayer de négocier avec DSK en vue de ne retenir que des charges moindres comme par exemple l’accusation de séquestration qui, aux Etats-Unis, n’est pas passible de prison.

> Scénario 3: DSK refuse de "négocier" avec le procureur

A mon avis DSK va refuser en disant qu’il veut être totalement blanchi. Dès lors, le procureur abandonnera les poursuites car la dernière des choses qu’il souhaite c’est arriver au procès et voir le témoin sur lequel repose entièrement l’accusation massacré par la défense qui montrera que c’est une affabulatrice. Là il perdra son procès et ce sera la catastrophe : il aura traîné quelqu’un en justice, il lui aura fait dépenser des millions de dollars, il l’aura fait démissionner du FMI, l’aura peut-être empêché de se présenter à la présidentielle, pour rien.

Dans ce cas, il y aura une audience, le procureur annoncera au juge qu’il renonce aux poursuites, la mise en examen sera annulée.