En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil

Un "manifeste des 350" appelle le législateur à sortir l’avortement du Code pénal, pour que les femmes puissent avorter en toute liberté

Un «manifeste des 350», en référence à l’article 350 du Code pénal qui considère l’avortement en Belgique comme un délit contre l’ordre des familles et de la moralité publique, et au manifeste des 343 françaises qui avaient indiqué en 1971 avoir avorté malgré la loi, vient d’être institué à la veille de la Journée des femmes.

Les 350 signataires, qui invitent d’autres citoyens à les rejoindre sur le site www.manifestedes350.be, invitent le monde politique à sortir l’avortement du Code pénal et à permettre aux femmes d’avorter en toute liberté, sans justifier de raisons, à l’instar de ce qui est permis aujourd’hui en France et au Grand-Duché de Luxembourg.

En Belgique, l’intervention volontaire de grossesse n’a été que partiellement dépénalisée. La confiner dans le Code pénal contribue à culpabiliser les femmes, relèvent les auteurs du manifeste qui dénoncent également l’article 383 du Code pénal qui criminalise toute information ou publicité portant sur l’avortement.

Les 350 premiers signataires sont issus du monde académique, culturel, économique, social et politique. On y trouve des personnalités du PS, du MR, du sp.a, d’Ecolo, de DéFI et du PTB.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale