En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Meeting d’un politique turc de l’AKP à Saint-Josse-ten-Noode

Ce mercredi 8 mars au soir se tient le meeting d’un parti pour le moins controversé. L’ancien ministre de l’énergie et des ressources naturelles turc de 2009 à 2015, Taner Yildiz, de l’AKP, le mouvement politique du président Recep Tayyip Erdogan, a pris la parole rue Royale. L’ancien ministre, aujourd’hui chef conseiller du premier ministre Binali Yildirim, était invité par la branche belge de l’UETD (Union of European Turkish Democrats), une émanation de l’AKP. L’organisation a précisé sur les réseaux sociaux que tous les citoyens d’origine turque étaient invités.

Taner Yildiz devait parler et défendre le prochain référendum constitutionnel qui doit se tenir en Turquie le 16 avril et voir le pays passer d’un régime parlementaire à un régime présidentiel. Une consultation populaire controversée qui verrait les pouvoirs de Recep Tayyip Erdogan s’élargir. Un scrutin qui pourra retentir jusqu’à Bruxelles, notamment dans les quartiers où l’on compte une forte présence turque, comme c’est le cas à Schaerbeek et à Saint-Josse. À l’automne 2015 d’ailleurs, les poteaux dans l’espace public de ces deux communes avaient été pris d’assaut par des autocollants du président Erdogan, alors en campagne pour les élections législatives. Le référendum promet de vifs débats au sein de la communauté turque de Bruxelles.

Ces derniers jours, Taner Yildiz devait également prononcer un discours dans la ville allemande de Kelsterbach, en banlieue de Francfort, mais les autorités communales avaient finalement interdit sa venue, d’après les organisateurs. D’autres meetings pro-Erdogan ont été interdits ailleurs, tandis que le président turc multiplie les propos durs contre l’Allemagne.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo