Monaco: la princesse Charlene fond en larmes dans la chapelle Sainte-Dévote

Tradition monégasque oblige, elle était venue déposer son bouquet de mariée devant la statue de la Vierge dans la chapelle Sainte-Dévote. Cinquante-cinq ans après la princesse Grace, mère du prince Albert.

Le bouquet de Charlene, créé comme sa robe par la maison Armani et conçu en cascade par les jardiniers du palais princier, était composé de freesias, d’orchidées et de muguet. Le muguet est la fleur préférée de Charlene, précise le palais.

Pour arriver jusqu’à la chapelle, les nouveaux mariés avaient grimpé dans une voiture hybride Lexus marine, spécialement construite pour l’occasion avec sa plaque 001M.

Le couple a salué sur son passage résidents monégasques et touristes, en rangs clairsemés, avant d’être ovationnés par une foule plus compacte massée aux abords de la chapelle dont de nombreux enfants.

Le prince Albert et la princesse Charlene ont voulu inviter dans la minuscule chapelle des personnes handicapées de la principauté ainsi que des personnes âgées.

C’est le prince qui avait choisi la soprano Marie-Clotilde Würz De Baets et sa fille de 11 ans Julie, des Monégasques qui chantent souvent dans la chapelle.

De quoi susciter l’une des plus fortes émotions de la princesse Charlene durant ces deux journées de festivités. Le mariage religieux juste avant venait d’inclure les prestations de grands solistes internationaux comme Renée Fleming ou Andrea Bocelli, mais jusqu’au “oui” du consentement, la princesse était restée assez tendue et concentrée.

En sortant de la Chapelle, le couple a échangé un nouveau baiser furtif et des bateaux lui ont offert un concert de cornes de brume.

Sainte Dévote est la patronne de la principauté. C’est Rainier qui a lancé la tradition du bouquet, Sainte Dévote étant “un symbole d’union” des habitants de Monaco.

Selon la légende, Dévote, jeune chrétienne native de Corse, aurait été martyrisée sous les empereurs Dioclétien et Maximien en 303 ou 304. Sa dépouille, dérobée nuitamment par des fidèles, fut mise dans une barque pour être conduite vers l’Afrique.

Mais des vents contraires conduisirent l’embarcation vers Monaco et le corps de la sainte fut enseveli près du port le 27 janvier de la même année.

Depuis 1924, une barque est symboliquement brûlée le soir du 26 janvier, veille de la fête de la sainte.

Sainte Dévote a donné ses couleurs au drapeau : le rouge de son sang versé en martyre sur sa robe blanche de vierge.