Avec 100.000 euros par mois, Marc Wilmots sera le sélectionneur le mieux payé d’Afrique

Lorsqu’il était entraîneur des Diables rouges, le Taureau de Dongelberg percevait un salaire annuel estimé à un million d’euros. À la tête des Éléphants, il devrait facilement dépasser cette barre. « Entre 80.000 et 100.000 euros mensuels, voire plus, cela me paraîtrait cohérent », juge Hervé Penot, journaliste pour le quotidien français L’Équipe, spécialisé du football africain.

Selon la presse africaine, Jorge Costa, ancien joueur du Standard et actuellement sélectionneur du Gabon, serait le mieux payé sur le continent africain avec un salaire estimé à 70.000 euros par mois. Hervé Renard, entraîneur du Maroc depuis l’an dernier, suivrait derrière avec des émoluments mensuels estimés à 60.000 euros.

Hugo Broos, vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations en janvier dernier avec le Cameroun, ne touche lui « que » 45.000 euros par mois. Enfin, c’est une façon de parler puisque l’ancien Diable rouge compterait aujourd’hui près de… sept mois d’arriérés de salaire.