Les utilisateurs de panneaux photovoltaïques payeront 330 à 560 euros par an

Selon L’Echo, environ 131.000 ménages de «prosumers», des consommateurs aussi producteurs d’électricité, sont concernés.

Ce tarif, qui sera exprimé en euros par kWe, vise à faire payer au « prosumer » des coûts identiques à ceux qu’il supporterait s’il devait payer les frais de réseaux pour toute l’électricité qu’il produit et qu’il n’autoconsomme pas, rapporte L’Echo.

Le projet de méthodologie tarifaire, soumis pour l’instant à consultation, devrait s’appliquer à tous les gestionnaires de réseau de distribution d’électricité et de gaz wallons à partir du 1er janvier 2019.

Les estimations de L’Echo sont confirmés par la Cwape comme l’ASBL TPCV (Touche pas à mes certificats verts), et varient selon les régions en Wallonie. «Nous estimons cette tarification disproportionnée par rapport aux bénéfices du photovoltaïque», réagit Régis François, président de TPCV. Les premières victimes vont être, souligne-t-il, les propriétaires de pompes à chaleur, dont les installations sont de taille plus importante, et qui vont donc payer davantage.