Seulement 8,5% des jeunes de 21 ans veulent la scission du pays

Les séparatistes ne constituent que 8 % des sondés francophones et 8,8 % des sondés néerlandophones.

Les transferts de compétences recueillent en revanche des réactions beaucoup plus contrastées: 52,1 % des néerlandophones sont favorables à une autonomie plus grande des entités fédérées contre 27,1 % des francophones.

Au sud du pays, une courte majorité (50,9 %) se dit favorable au retour d’une Belgique unitaire contre 23,6 % au nord, surtout chez les électeurs socialistes et écologistes. La Belgique de papa séduit toutefois aussi 14,7 % des jeunes électeurs de la N-VA et 20,3 % des électeurs du Vlaams Belang.

Soixante-trois pour-cent des jeunes Belges estiment encore que la Belgique ne peut certainement pas se scinder. En Flandre, leur proportion est de 58 %, en Belgique francophone, elle est de 72,7 %.

L’enquête a été réalisée entre mars et juillet auprès de 3.033 jeunes de 21 ans.