Une commune d’Angleterre vire ses employés pour les réembaucher moins cher

Une commune du Shropshire, dans l’ouest de l’Angleterre, “a décidé (...) de mettre fin au contrat de tous ses employés actuels et de proposer à tous une offre immédiate d’embauche avec de nouvelles conditions prenant effet au 1er octobre 2011”, selon un communiqué du conseil.

Cette mesure, prise à “contrecoeur”, permettra d’éviter le licenciement de 400 personnes, a précisé le même source.

Elle ne concerne pas les enseignants et les employés qui touchent moins de 13.000 livres (14.400 euros ou 20.900 dollars) par an, a ajouté un porte-parole de la municipalité.

Cette décision a été prise dans le cadre des coupes budgétaires drastiques imposées par le gouvernement du Premier ministre conservateur David Cameron aux conseils municipaux et à l’écrasante majorité des ministères. M. Cameron, au pouvoir depuis mai 2010, compte ainsi éliminer la quasi-totalité du déficit public à l’horizon 2015.

Unison, le principal syndicat de la fonction publique au Royaume-Uni, envisage de consulter ses membres pour décider ou non d’un mouvement social parmi les employés du conseil de Shropshire.