"Vidéo exclusive après une explosion à la centrale de Tihange": l’humour des Amis de la Terre pour sensibliser au problème nucléaire

Très préoccupée par le risque croissant des vieilles centrales belges, l’association Les Amis de la Terre entend éveiller les consciences par l’humour sur un danger beaucoup moins drôle. C’est à l’occasion de cette triste date anniversaire de l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl que l’association a décidé d’agir.

Dans cette vidéo un peu déjantée une journaliste interview un certain professeur Solarium, spécialiste de son état, de la société Engie Electrabel. L’homme, se veut tout de suite rassurant en expliquant que cette «explosion peut faire penser à Fukushima, à Nagasaki, des trucs comme ça. Mais bon on peut pas les concurrencer hein, notre centrale est beaucoup plus petite, donc y a pas matière à s’inquiéter.» Avec un fond sonore de fin du monde et de multiples bruitages le spécialiste poursuit en donnant quelques conseils sur la survie alors que des gens apeurés courent dans tous les sens en bord de Meuse et qu’une femme cherche en hurlant son fils Kevin qui vient de tomber dans le fleuve tout proche…

Depuis sa création à Namur en 1976, l’association Les Amis de la Terre-Belgique (ATB) a participé à la fondation du mouvement écologiste en Belgique. «41 ans plus tard, le combat n’a que très peu changé, la vétusté des centrales en plus. Les réacteurs ont été conçus pour fonctionner 30 ans. La loi de sortie du nucléaire leur attribuait déjà un sursis jusqu’à 40 ans. Maintenant, notre gouvernement veut les faire fonctionner dix années supplémentaires – jusqu’à 50 ans!, confient «Les Amis de la terre» dans un communiqué. «Au-delà du ton humoristique de la vidéo, l’organisation entend mettre en garde que la ‘‘réalité pourrait dépasser la fiction si le gouvernement belge ne prend pas des mesures concrètes et immédiates pour arrêter les centrales nucléaires.»