En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

La riposte de Georges-Louis Bouchez à John Joos à Mons: un autocollant «candidat bourgmestre»! (vidéo)

La polémique continue d’enfler autour du « laissez-passer général » apposé sur le pare-brise de Georges-Louis Bouchez (MR), ex-échevin des Finances aujourd’hui conseiller communal. Cette carte lui permettait en effet de se garer dans le parking de l’Hôtel de Ville, réservé aux échevins, d’après la Ville de Mons. C’est le conseiller John Joos (Citoyen) qui s’en est pris à lui dans une vidéo vue plus de 50.000 fois sur Facebook ! Georges-Louis Bouchez se considère toujours dans ses bons droits et riposte même en ajoutant un nouveau laissez-passer sur son pare-brise : « candidat bourgmestre »!

Le conseiller John Joos ne compte pas en rester là. Depuis ce mardi soir, date de la publication de la vidéo vue plus de 50.000 fois, il continue d’insister pour que Georges-Louis Bouchez, conseiller communal, rende ses « passe-droits d’échevin ». Un « laissez-passer général », réservé aux échevins, est en effet toujours affiché sur son pare-brise. Mais ce dernier se défend : « Ça n’a aucune valeur juridique ! C’est un parking privé, je peux m’y garer comme tous les fonctionnaires, échevins et autres médias », commente Georges-Louis Bouchez.

Il riposte, ce vendredi, en apposant un tout nouveau laissez-passer sur son pare-brise : « candidat bourgmestre » !

John Joos ne lâche pas l’affaire : « En plus d’usurper son identité en apposant des passe-droits sur son pare-brise bien visible aux yeux de tous les citoyens, M. Bouchez minimise publiquement ce genre de pratique. Laisserait-il un policier qui n’exerce plus sa fonction de continuer à porter son uniforme et son insigne ? Se pose ici la question de l’honnête et de la légitimité, d’autant plus que M. Bouchez brigue la plus haute fonction politique de la commune. Il dit lui-même sur les plateaux qu’il faut permettre aux citoyens d’avoir un regard critique sur la politique et les mandataires. Je l’invite donc à joindre le discours aux actes et de remettre sa plaque de « Laissez-passer général » au Collège montois afin de clôturer cet incident », déclare-t-il.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale