Trump à Bruxelles: l’Otan doit se concentrer sur le terrorisme et les «menaces de la Russie» (vidéo)

S’il a souligné que l’Alliance était un outil de « paix et de sécurité » dans le monde, M. Trump n’a pas, contrairement à ce qui était attendu, affirmé explicitement son attachement à « l’article 5 », véritable socle de l’Otan qui prévoit que les Alliés volent au secours d’un des leurs en cas d’agression extérieure.

Le président américain a également demandé à ses homologues de l’Alliance de respecter « un moment de silence » en hommage aux victimes de l’attentat de Manchester lundi, qui a fait 22 morts et 75 blessés. « Je demande maintenant que nous observions un moment de silence pour les victimes de l’attaque sauvage de Manchester », a-t-il déclaré.