Comment choisir ses lunettes de soleil ?

Comment faire ? «   Choisir une teinte sombre ne suffit pas   », note Hanan El Haouzi, opticienne. «   Il ne faut en effet pas confondre verres teintés et verres filtrants contre les UV. Des verres correcteurs transparents peuvent aussi assurer une très bonne protection. La qualité de filtration des rayons nocifs est le premier élément à prendre en compte. Il existe des normes européennes qui définissent la qualité des filtres. Les verres qui répondent à ces normes portent la référence «   CE   » suivie d’un chiffre de 0 à 4 indiquant la catégorie de protection. La catégorie 3, par exemple, se prête parfaitement aux conditions normales d’ensoleillement, au bord de la mer par exemple, avec une perméabilité aux UV de 9 à 18%. La catégorie 4 convient à des luminosités exceptionnelles comme en haute montagne, mais du fait de ses verres très foncés, elle est interdite pour la conduite   ».

A chacun ses verres

Pour ce qui est de la couleur des verres, c’est le plus souvent une question de goût, même si certains sont mieux adaptés que d’autres : les verres bruns conviennent davantage aux myopes (car ils améliorent les contrastes) alors que les gris ou les verts sont davantage indiqués pour les hypermétropes.

En ce qui concerne la taille de la monture, elle doit évidemment être adaptée. De lunettes trop petites vont amener une sensation de gêne et de compression du visage tandis que des lunettes trop larges vont entraîner une mauvaise position sur le nez et laisser passer le soleil. Leur rôle protecteur sera donc considérablement affaibli. L’ajustage des lunettes par un opticien est toujours conseillé afin de garantir une protection et un confort optimum. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est préférable de faire contrôler régulièrement ses lunettes solaires pour vérifier les verres, la monture et le réglage.