Mons: des dispositifs anti camions-béliers pour «rendre Mons hermétique», dit la police

Au total, la police de Mons loue 18 dispositifs « Pitagone » pour sécuriser deux voiries principales : « Dans la rue d’Havré et celle de Nimy, les axes de pénétration les plus importants, ces dispositifs anti camions-béliers seront installés tous les mètres pour fermer la voirie à certains créneaux horaires. Il est toujours possible de désaccoupler une partie pour laisser passer les secours. On utilise aussi d’autres dispositifs comme les urchins, déjà testés lors de la ducasse de Messines, ou des blocs de béton pour fermer les routes. L’objectif est d’avoir une ville quasi hermétique », explique le commissaire Philippe Borza de la police Mons / Quévy.