Décumul intégral: les Jeunes Socialistes adressent un ultimatum au parti

«Notre principe, c’est un homme un mandat», a souligné Maxime Felon, président des jeunes socialistes, dans les colonnes de la Dernière Heure.

Selon le président des JS, le bureau politique des jeunes du parti listera ses demandes dans un document précis, jeudi.

«Ce sera non négociable. Point barre. Nous exigerons un nouveau rassemblement participatif. Lors de celui-ci, nous viendrons avec une seule proposition: le décumul intégral», a-t-il ajouté.

D’après Maxime Felon, les aînés du PS sont sur la même longueur d’ondes qu’eux. Idem en ce qui concerne Elio Di Rupo. Ceux qui coincent ce sont les députés-bourgmestres les échevins-bourgmestres «comme Philippe Courard».

Cette demande des Jeunes Socialistes est partagée notamment par Charles Picqué, le président du parlement bruxellois. Dans le quotidien «Le Soir», celui-ci estime que le décumul doit être appliqué dès 2018.

Ce point de vue est également celui de Thibaut Smolders, jeune échevin à Awans, battu de justesse par Jean-Pierre Hupkens, lors de l’élection pour la présidence de la fédération liégeoise du PS. Dans les colonnes de «L’avenir», il estime que le président du PS Elio Di Rupo devrait quitter son poste de député pour n’être que bourgmestre à Mons, mais il doit également renoncer à la présidence du parti.