Le travailleur belge preste moins d’heures que la plupart des Européens

L’an dernier, un travailleur à temps plein a presté en moyenne 39,7 heures par semaine dans l’Union européenne, soit 12 minutes de plus qu’en 2009. C’est ce qui ressort d’une étude publiée mercredi par l’agence européenne Eurofund sur le nombre d’heures de travail effectuées dans les 27 pays membres de l’Union européenne (UE) et en Norvège.

Les Roumains, avec 41,3 heures, occupent la première place du podium, suivis par les Luxembourgeois (40,8), les Britanniques, les Polonais, les Allemands et les Bulgares (40,5). Les Finlandais ferment la marche du classement avec 37,8 heures.

Les travailleurs ont effectué en général plus d’heures que le nombre moyen convenu avec les syndicats, sauf en Grèce, Irlande, Lituanie et à Malte.

En matière de congés payés, les Danois et les Allemands détiennent le record, avec en moyenne 30 jours par an. Les Chypriotes et les Estoniens sont ceux qui en ont le moins: ils doivent se satisfaire de 20 jours. La moyenne européenne est de 24,8 jours.

En Belgique, le nombre minimum de jours de congé est également de 20, mais selon les accords sectoriels ce chiffre peut passer à 25, sans compter les congés attribués en fonction de l’ancienneté. De même, si l’on a travaillé plus que la norme du secteur, des jours supplémentaires peuvent être octroyés.

Concernant les jours fériés, la Belgique en comptait 10 l’an dernier, la moyenne européenne s’établissant à 9,6. Les Néerlandais en ont eu 5 tandis que les Espagnols en ont eu 14. Les jours fériés tombant un dimanche n’ont pas été comptabilisés.