Flashé en excès de vitesse, l’automobiliste est finalement acquitté

C’est ce qu’ affirme la Dernière Heure dans son édition de vendredi.

L’automobiliste roulait en octobre 2009, à 99km/h, à Rixensart, en agglomération, sur une voirie où la vitesse est limitée à 50km/h.

Le juge de police a appuyé sa décision sur une annexe de l’arrêté royal relatif à l’utilisation de radars qui précise que ces appareils “ doivent permettre de lire distinctement la plaque d’immatriculation arrière ”.

L’automobiliste risquait une amende de 400 à 600 euros, hors frais de Justice et une déchéance de 10 à 15 jours du permis de conduire.