Don de sang de sans-papiers pour dénoncer l'accès difficile aux soins médicaux

Par cette action symbolique, ils ont souhaité poser un geste citoyen malgré leur précarité et dénoncer la difficulté d'accès aux soins médicaux pour les sans-papiers à Bruxelles. Seulement cinq personnes participant à l'action ont pu donner leur sang car pour assurer le suivi du donneur, ce dernier doit présenter une pièce d'identité. Selon le porte-parole du collectif, le second objectif de l'action était de dénoncer l'accès difficile voir impossible aux soins médicaux et plus particulièrement à l'aide médicale d'urgence pour les sans-papiers. Il a estimé qu'aux urgences, les sans-papiers sont souvent refusés s'ils n'ont pas de carte médicale alors qu'ils ont droit à ces soins.

Le responsable communication du CHU Saint-Pierre s'est étonné que cette action soit menée dans ce centre connu, selon lui, pour accueillir quotidiennement des patients précaires. D'après lui, les services
d'urgence sont engorgés car de plus en plus de patients qui n'ont pas de pathologies graves, se présentent directement aux urgences pour être soignés plus rapidement au lieu de d'abord consulter leur médecin traitant.