Philippe Gilbert, vainqueur à San Sebastian: “Maintenant, j’aspire à un peu de repos...”

“Maintenant j’aspire à un peu de repos”, a déclaré le désormais roi incontesté des classiques. “Voilà bientôt trente jours de suite que je me fixe un dossard sur le dos et cela se ressent.” “Les derniers jours ont été particulièrement fatigants, avec cinq critériums et une voyage en avion tardif jusqu’au Pays Basque.

Pourtant, j’étais encore assez frais pour faire encore un grand numéro dans la Clasica, une classique dont je savais depuis longtemps que les difficultés me convenaient. Certainement avec le parcours actuel et les deux ascensions de l’Alto de Jaizkibel. Il a été monté moins vite et cela m’a convenu car il est en principe un peu trop long pour moi.”

“J’ai pu le passer facilement et même démarrer au sommet. Mais j’ai attendu le dernier moment pour placer le démarrage décisif car les autres restaient dans ma roue. Heureusement, j’ai pu compter sur un Jelle Vanendert très fort et motivé. Maintenant, une semaine de repos et ensuite l’Eneco Tour.”