Foot (D.1): le week-end de rêve de Patrick Amoah

Tout le stade de Louvain est en ébullition. Les joueurs d’OHL communient avec leur public, dansent, chantent. Parmi tous les sourires, celui de Patrick Amoah est peut-être le plus radieux de tous. Quelques secondes plus tôt, le meilleur buteur de Division 3 avec le White Star (27 buts) vient de catapulter le ballon dans les filets de Silvio Proto.

Je commence à réaliser ”, nous a-t-il confié hier après-midi. “ Depuis vendredi, nous avons eu le temps d’un peu nous calmer. Ce succès est vraiment une très bonne chose pour l’équipe. Un nul, c’était déjà un bon résultat. Alors une victoire... Je crois qu’on ne pouvait pas rêver de meilleurs débuts en Division 1. ”

Le passage de la Division 3 à la Division 1 ne semble pas avoir perturbé le Suédois, qui respire toujours la confiance. Si on lui avait dit, il y a un an, qu’il serait le héros d’un match contre Anderlecht parmi l’élite, il... l’aurait cru! “ Bien sûr! C’est vrai qu’il y a un an, un match contre Anderlecht me paraissait très loin. Mais déjà à l’époque, si on m’avait dit que j’allais jouer face aux Mauves, j’étais déjà persuadé que je pouvais marquer contre eux... à condition d’être sur le terrain évidemment. ”

Là où certains feraient la fête toute la nuit pour profiter d’un succès historique, Amoah a préféré s’isoler pour garder les pieds sur terre.

Je suis rentré chez moi après la rencontre, tranquillement. Bien sûr, on a fêté cette victoire avec tous les coéquipiers et on en a bien profité mais c’est aussi une manière de nous rappeler que la saison est encore très longue. ”

>L’avis des Woluwéens qu’il a côtoyés, de son nouvel entraîneur, Ronny Van Geneugden,... tout ça, c’est dans “ La Capitale ” de ce lundi.