Foot: les joueurs italiens menacent à nouveau de faire grève

L’ancien accord a expiré il y a un an et, à deux reprises la saison dernière, les joueurs avaient planifié une grève, évitée à chaque fois, les négociations ayant progressé.

“Cela traîne depuis la saison dernière. Au cours des derniers mois, nous avons décidé de ne pas faire grève puisque le championnat était en cours mais cette fois, si nous ne parvenons pas à une conclusion, il ne commencera pas”, a déclaré Tommasi sur SkySport24. “Oui, un risque plane sur le coup d’envoi de la saison”, prévu le 27 août, a-t-il dit.

L’ancien milieu de terrain de l’AS Rome et de la Nazionale a ajouté: “La convention collective doit être signée et il faut que cela soit fait pour que la saison puisse commencer. Même le président de la Fédération (Figc) Giancarlo Abete l’a dit”.

“Ce serait dur pour les joueurs de ne pas se trouver sur le terrain mais nous avons besoin que leurs droits soient écrits noir sur blanc, et ce n’est pas une question économique”, a poursuivi Tommasi.

“Les joueurs sont unis, j’ai rendu visite à 90% des clubs de Série A”, a-t-il affirmé.

A l’origine, le conflit avec les dirigeants de clubs vient du fait que ceux-ci voulaient imposer certaines conditions, y compris des transferts, à des joueurs en fin de contrat.

Les parties sont tombées d’accord sur tous les points litigieux à l’exception ce celui concernant les joueurs ne faisant plus partie des équipes premières, la Ligue demandant plus de flexibilité pour cet article.

Le prédécesseur de Tommasi, Sergio Campana, avait signé l’accord la saison dernière mais la Ligue doit encore le formaliser par écrit. “Nous avons trouvé un accord et nous l’avons souligné. Je ne cesse d’entendre que nous sommes très près, mais le peu qu’il manque du côté de la Ligue n’arrive jamais”, a-t-il dit.