Nouveaux heurts entre pro et anti Moubarak devant le tribunal où il est jugé

Des violences sporadiques ont lieu depuis le petit matin. Pro et anti Moubarak se sont de nouveau affrontés à coups de pierres au moment où l’audience était suspendue pour une pause, selon un photographe de l’AFP.

Des centaines de personnes, dont des familles des victimes et des journalistes, étaient rassemblées devant l’académie et suivaient l’audience sur un écran géant.

M. Moubarak, arrivé plus tôt de l’hôpital de Charm el-Cheikh où il était soigné pour des problèmes cardiaques, a fait son entrée dans le box sur une civière, aux côtés de ses fils Alaa et Gamal. Ces derniers, tout comme l’ex-ministre de l’Intérieur Habib el-Adli et six responsables de la police, sont poursuivis dans le cadre des mêmes affaires.

Hosni Moubarak a été poussé à la démission le 11 février, après 18 jours d’un soulèvement populaire sans précédent au cours duquel près de 850 personnes ont été tuées.