Les parents achètent un nouveau cartable presque chaque année

C’est du moins la conclusion que DreamLand a pu tirer de son enquête réalisée avec le bureau d’études de marché Gfk. Une enquête consacrée au comportement d’achat des fournitures scolaires, pour laquelle 1 200 parents d’enfants âgés entre 3 et 14 ans ont été interrogés.

Le rapport qualité-prix est un élément décisif pour les parents lors de l’achat d’un nouveau cartable. Et pourtant, 42 % des personnes interrogées achètent un nouveau cartable chaque année. 38 % en achètent un nouveau tous les 2 ans. La plupart des parents interrogés achètent chaque année ou tous les 2 ans des classeurs, du matériel de bureau, des blocs de papier, une boîte à tartines et une trousse. Plus de la moitié achète même plusieurs fois par an des blocs de papier et du matériel de bureau. L’avis de l’enfant compte beaucoup lors de l’achat d’un cartable, d’une trousse et d’une boîte à tartines. Ces articles doivent être à son goût avant d’atterrir dans le chariot.

>143 euros pour l’année scolaire

Durant l’année scolaire écoulée, les parents ont dépensé en moyenne 143 euros en fournitures scolaires. Et plus l’enfant est âgé, plus les dépenses augmentent. Le budget pour les 6-12 ans est quasiment 2,5 fois plus élevé que pour les 3-5 ans. Il est même environ 3,5 fois plus élevé pour les 12-14 ans. La grande partie du budget est consacrée au cartable et ce, quel que soit l’âge de l’enfant.

En Flandre, le budget est un peu plus élevé qu’en Wallonie et à Bruxelles.

>Compromis entre budget et qualité

La majorité des parents (85 %) ne fixe pas ou fixe rarement un budget maximum avant de faire ses achats. Mais 22 % des personnes interrogées font souvent, voire toujours, des compromis avec l’enfant en ce qui concerne le budget et la qualité, principalement avec les 12-14 ans.

Le rush de la rentrée commence fin août

Plus les enfants sont jeunes, plus les parents font leurs achats scolaires tôt.

39 % des parents interrogés préparent la rentrée à la fin du mois d’août.

Et 5 % s’y mettent seulement les 2 premières semaines de septembre. La moitié utilise presque toujours une liste des fournitures à acheter, plus souvent en Wallonie qu’en Flandre. Cette liste reprend uniquement les fournitures réellement nécessaires, souvent transmises par l’école elle-même.