Norvège: le mentor de Breivik prend ses distances avec le tueur

Dans un entretien avec le journal Verdens Gang, Fjordman sort de l’anonymat pour la première fois depuis la catastrophe du 22 juillet pour se démarquer de Behring Breivik, qui le présente comme son “ auteur contemporain préféré ” dans le manifeste de 1.500 pages diffusé juste avant la tuerie qui a fait 77 morts.

De son vrai nom Peder Jensen, le blogueur de 36 ans explique avoir reçu en 2009 et 2010 quelques courriers électroniques de la part de Behring Breivik mais qu’il a alors refusé de le rencontrer.

Je ne sais pas pourquoi il demandait cela, mais j’ai refusé. Pas parce qu’il parlait de violences mais parce que j’avais l’impression qu’il était ennuyeux comme un vendeur d’aspirateurs ”, explique-t-il.

Personne la plus abondamment citée dans le manifeste de Behring Breivik, Fjordman est un détracteur de l’“ Eurabie ”, un concept utilisé par les milieux extrémistes pour décrire une Europe passée sous la coupe des musulmans.

L’islam est la religion la plus belliqueuse ”, “ Pourquoi on ne peut pas s’appuyer sur les musulmans modérés ”, “ Epidémie de viols par des musulmans en Suède ”, “ Islamisation et lâcheté en Scandinavie ” sont les titres de quelques-uns des messages qu’il a postés sur son blog.

Selon le journal Verdens Gang, le blogueur a été entendu jeudi par la police norvégienne.