Un essaim de robots devient bibliothécaire (vidéo)

« C’est un peu à notre secteur, ce que les Oscar sont au cinéma. L’AAAI de San Fransisco est la conférence la plus importance sur l’intelligence artificielle », note Marco Dorigo, directeur de recherches au FNRS et responsable du laboratoire IRIDIA à l’ULB. Sa vidéo « Swarmanoid » a reçu le prix du meilleur film, une consécration.

« Swarmanoid », le nom évoquerait presque d’étranges créatures de S.F. En réalité, il s’agit d’un projet de recherche pure financé par la Commission européenne. « Plutôt que de construire un robot très compliqué, nous avons conçu un essaim de robots simples capables de résoudre des tâches complexes en collaborant », résume Marco Dorigo qui s’inspire du comportement des fourmis.

Concrètement, l’essaim (swarm en anglais) est composé d’une quarantaine de membres répartis en trois familles: ceux qui roulent, ceux qui volent et ceux qui grimpent. Tous communiquent entre eux grâce à des lampes LED - chaque couleur a sa signification - des ondes infrarouges et des signaux radio. Il suffit de leur attribuer une mission et de préciser les rôles de chacun. Découvrez la vidéo ici.

Mais au-delà de l’exploit technologique à quoi serviront dans le futur ces « joujoux » (entre 4.000 et 5.000 euros pièce)? La réponse, étonnante, dans notre édition payante.