Gérard Depardieu parle seulement d’une bouteille dans laquelle il aurait uriné

M. Depardieu a affirmé avoir été “absolument à jeun”, selon son entourage.

Cette source, qui a requis l’anonymat, a indiqué que le comédien s’était vu obligé d’uriner dans une bouteille, le plus discrètement possible, et avait été tout à fait “désolé” d’en répandre un peu sur la moquette de l’avion.

M. Depardieu a raconté avoir demandé à l’hôtesse d’accéder aux toilettes, ce qui lui a été refusé en raison de l’imminence du décollage. L’hôtesse lui aurait indiqué qu’il fallait patienter 15 minutes, puis, en raison d’un retard sur la piste, un nouveau retard de 20 minutes lui a été alors signifié.

Ses deux compagnons de voyage, dont le comédien Edouard Baer, lui auraient alors proposé une bouteille vide pour se soulager, ce qu’il a fait “sans aucune provocation et après s’être assuré qu’il n’était pas vu”.

Un peu d’urine s’est répandue sur le sol. Le comédien dit avoir immédiatement proposé de nettoyer lui-même, ce que les hôtesses ont refusé.

Une version des faits qui n’est pas tout à fait celle (euphémisme) d’un passager se trouvant dans l’avion au moment des faits et qui a accepté de témoigner pour Europe 1 (écouter ici). 

De son côté, la compagnie Cityjet plaisante au sujet de cet incident sur son compte Twitter. “Comme vous avez pu le voir aux informations, nous sommes occupés à passer la serpillière dans l’un de nos avions ce matin” et “Nous aimerions aussi rappeler à nos passagers que tous nos avions sont complètement équipés en matière de toilettes”, peut-on lire.

Enfin, partout, les réactions font plutôt dans l’indignation. Aux USA aussi. Là, après l’affaire DSK, on a trouvé un autre os français à ronger...

Le site du New York Post a ainsi titré “ Gérard Depard-eww! ”, Soit un rapprochement entre le nom de l’acteur et un “ beurkkk ” de réprobation dégoûtée.

TMZ, le site des people aux Etats-Unis, traite le gros Gérard de “ Vrai pisseur ” (ce qui n’est pas faux...)

Bref, tout va bien...