Voilà qu’on parle d’une montagne de 2000 mètres de haut en Hollande...

“L’idée n’est pas nouvelle, mais c’est la première fois qu’elle est vraiment prise au sérieux et qu’elle mobilise autant de gens”, a dit à l’AFP Thijs Zonneveld, du quotidien gratuit néerlandais De Pers.

Selon M. Zonneveld, plusieurs bureaux d’ingénieurs, des sociétés de construction, des investisseurs et des spécialistes (géologues et climatologues notamment) “discutent déjà de la faisabilité” de la montagne, qui “devrait inclure des pistes de ski, des routes avec des virages en épingle à cheveux, des pistes de bobsleigh, une patinoire en haute altitude, des parcours d’escalade et des sentiers de randonnée”.

“On dirait que mon appel - une plaisanterie au début - a créé un déclic”, a relevé le chroniqueur. “En ces temps de morosité sociale et de rigueur économique, les gens ont envie de s’enthousiasmer pour un grand projet, de se dire : oui, on va le faire. Les entreprises, elles, y voient l’occasion de créer des plateformes d’innovation”.

Le site web du projet reçoit chaque jour des centaines de visiteurs et plus de 8.200 personnes suivent M. Zonneveld sur le réseau social Twitter.

Ancien coureur cycliste semi-professionnel, Thijs Zonneveld avait exprimé son désespoir devant l’”ennuyeuse platitude” de son pays natal dans un éditorial publié le 29 juillet. “Le plat est parfait pour cultiver des betteraves, élever des vaches ou construire des routes droites, mais c’est une catastrophe du point de vue sportif”, avait-il écrit, clamant : “Je veux une montagne. Une vraie. Aux Pays-Bas”.

M. Zonneveld avait expliqué qu’un tel projet, outre son attrait touristique dans un pays dont près d’un tiers du territoire est situé sous le niveau de la mer et où le sommet le plus élevé culmine à 322 mètres (le “Vaalserberg” dans le Limbourg), permettrait aux sportifs néerlandais de haut niveau de s’entraîner plus souvent en altitude, améliorant leurs performances, et offrirait aux amateurs un formidable lieu de récréation.

Jeudi, le projet a reçu le soutien de trois fédérations sportives néerlandaises : celles du cyclisme, du ski et des sports d’ascension. “Les collines du Limbourg ne peuvent être comparées aux Alpes ou aux Pyrénées. Nous soutenons pour cette raison l’idée d’une montagne”, ont-elles indiqué dans un communiqué commun.

Selon M. Zonneveld, le site idéal se trouverait dans les polders de la province du Flevoland. “C’est central. Il y a de la place et le terrain n’est pas cher”, a-t-il indiqué, soulignant que la province venait de créer un groupe d’étude.

“Ce que je vis actuellement est un rêve. Ce serait merveilleux si la montagne devenait réalité d’ici à 2018”, a conclu le chroniqueur.