Stefaan De Clerck favorable à des expulsions plus rapides de criminels en séjour illégal

Il a fait cette promesse lors d'une rencontre avec le bourgmestre d'Anvers, Patrick Janssens (sp.a), le procureur du roi d'Anvers et un représentant de l'Unizo (l'association flamande des entrepreneurs et indépendants), Karel Van Eetvelt.

"Il est pour moi crucial d'écouter les personnes qui ont rencontré des problèmes à Anvers, mais aussi de parler avec toute la chaîne des gens qui ont des intérêts dans cette affaire", a affirmé M. De Clerck (CD&V). A la mi-août, M. Janssens avait réclamé la création d'institutions fermées pour détenir des revendeurs de drogues qui séjourneraient illégalement en Belgique jusqu'à leur renvoi dans leur pays d'origine, à la suite d'affrontements qui avaient opposé dans le quartier du Seefhoek des commerçants d'origine étrangère à des revendeurs de drogue. Le ministre a indiqué lundi qu'il préparait un texte permettant de renvoyer plus rapidement dans leur pays d'origine des criminels en séjour illégal, même s'ils sont encore en détention préventive. 

Le bourgmestre a réagi favorablement mais avec prudence aux propositions de M. De Clerck, qui a assuré garder en tête celle formulée par M. Janssens. A court terme, le ministre dit vouloir favoriser une coopération plus efficace entre la justice et l'Office des étrangers. "Le ministre est clairement conscient de la problématique, l'initiative du fédéral pour expulser plus rapidement est certainement un signal positif", a encore commenté M. Janssens.