La ville de Bonn (Allemagne) instaure un parcmètre pour prostituées

A L’appareil, qui ressemble à celui utilisé habituellement par les automobilistes pour payer leur stationnement, a été inauguré durant le week-end dans une zone industrielle proche du centre-ville où les prostituées ont coutume de solliciter des clients.

Les prostituées doivent payer six euros par nuit de travail, indépendamment du nombre de clients. Le ticket est valable de 20 heures à 6 heures du matin. En cas de fraude elles reçoivent un avertissement, puis sont passibles d’une amende.

“Nous nous attendons à récupérer 200.000 euros par an avec ce parcmètre”, a expliqué Isabelle Klotz, porte-parole de la ville.

Lundi lors du relevé, 264 euros avaient déjà été versés dans l’appareil.

La ville estime à environ 200 le nombre de femmes travaillant occasionnellement dans les rues de l’ex capitale de l’Allemagne de l’Ouest avec en moyenne une vingtaine “régulières”.

Des prospectus traduits dans plusieurs langues ont été remis aux femmes afin de les informer de la nouvelle règle.

“D’autres villes taxent déjà les prostituées, mais nous somme les premiers à avoir un parcmètre”, a souligné la porte-parole.